Les erreurs de carrière : l’entretien d’embauche

Les erreurs de carrière : l’entretien d’embauche
Form to

Les chefs du personnel s’intéressent à votre passé, les supérieurs posent ouvertement des questions et on n’a pas le droit de bluffer pour le salaire. Tu parles. Martin Wehrle, auteur du « Lexique des erreurs de carrière », élimine les mythes de candidature.


1. L´expérience professionnelle joue un rôle primordial

Le chef du personnel ne s´intéresse pas à votre passé. Il s’en moque. Il ne s’agit pas de ce que vous avez atteint ou manqué jusqu’ici – il s’agit de ce que vous allez atteindre ou manquer à l’avenir. Il s’agit du pronostic disant si vous êtes de taille à assumer le poste à pourvoir.

Vous devriez toujours garder ces faits en tête, même losrque l’on vous demande : « Pourquoi avez-vous quitté votre ancien employeur après seulement deux ans ? » En douce, on vous demande : « Combien de temps restez-vous fidèle à votre entreprise ? Qu’est-ce qui vous pousse à abandonner la partie sur votre lieu de travail ? »

Maintenant, vous pouvez répondre : « Je suis quelqu’un qui a besoin de changement après un certain temps. » On va comprendre : « après un certain temps », vous allez probablement prendre à nouveau vos jambes à votre coup, votre intégration ne vaut pas la peine ! Ou bien vous dites : « A l’époque, dans ce travail un certain élément me manquait, qui me plaît particulièrement dans le poste que vous proposez : le contact direct avec les clients et beaucoup de responsabilités propres. » Alors, le pronostic est positif : vous allez sûrement rester longtemps.

Même les questions sur les matières scolaires que vous avez détestées se portent sur l’avenir. Si vous avouez avoir eu une aversion contre les cours de sport, particulièrement le sport en équipe - qui garantit que vous n´êtes pas un combattant solitaire incapable de travailler en équipe ?

De telles interprétations peuvent aller trop loin, mais le principe n’est pas complètement faux. Est-ce que vous estimeriez que les chances de réussite d’un mariage sont aussi bonnes lorsque quelqu’un a déjà divorcé cinq fois que lors de la première tentative ? Déjà, Confucius le Sage a dit : « Parle-moi de ton passé et je reconnaîtrais l’avenir ».

(Source: Martin Wehrle, Lexikon der Karriere-Irrtümer, Econ, 16,90 Euro / Illustration: Violetstar, Fotolia.com)

Erreur de carrière n°1: L’ expérience professionnelle joue un rôle primordial
Erreur de carrière n°2: Les chefs demandent ouvertement ce qu’ils veulent savoir
Erreur de carrière n°3: Le dernier salaire doit être déclaré correctement