Skip to main content

Chômage et gain intermédiaire

Chômage et gain intermédiaire

Chômage et gain intermédiaire

Form to

Même si vous êtes sans travail, vous n’êtes pas obligé de vous limiter aux seules indemnités de chômage. Voici quelques conseils pour vous permettre d’améliorer vos fins de mois avec des gains intermédiaires.



En Suisse, 139 365 personnes sont actuellement à la recherche d’un emploi et inscrites au chômage, soit un taux de 3,5 pour-cent. Ces personnes ont la possibilité d’améliorer leur niveau de revenu avec des gains intermédiaires. Autres avantages: « Les personnes à la recherche d’un emploi acquièrent des références et aptitudes supplémentaires », souligne Hansjürg Dolder, responsable de l’office de l’économie et du travail de Bâle-ville.

Premier avantage : augmentation du revenu

Si vous vous êtes inscrit au chômage, vous pouvez améliorer vos fins de mois avec en réalisant des gains intermédiaires. Avec ce salaire et les indemnités de la caisse de chômage, les personnes à la recherche d’un emploi bénéficient à la fin d’un revenu plus élevé que si elles ne percevaient que les seules indemnités de chômage. Un exemple : Quelqu’un qui avant d’être au chômage gagnait 5000 francs et qui réalise un gain intermédiaire de 2000 francs par exemple, a au bout du compte 400 francs de plus par mois sur son compte.

Exemple : Une assurée de 46 ans, au chômage, qui gagnait 5000 francs dans son dernier emploi fixe, réalise à présent un gain intermédiaire de 2000 francs par mois. Son salaire correspond aux montants d’usage dans la région et la profession concernées. Elle a une obligation d'entretien et a par conséquent droit à 80 pour-cent de son dernier salaire assuré.

Selon Hansjürg Dolder, responsable de l’office de l’économie et du travail de Bâle-ville, une personne dont le dernier salaire mensuel était supérieur à 4000 francs, a le même droit. Le gain intermédiaire a par conséquent les conséquences suivantes sur la situation financière de cette dame de 46 ans :

Salaire assuré   5000 Francs
moins le gain intermédiaire (GI)  -2000 Francs
Perte de revenu, couverte par l’assurance chômage   3000 Francs
Déduction faite de 20 pour-cent  - 600 Francs
Indemnités de chômage   2400 Francs
Salaire mensuel : 2000,- GI plus 2400,- indemn. chômage = 4400 Francs

                                                                   
La personne de 46 ans gagne, grâce au gain intermédiaire, 400 francs de plus par mois. Sans le gain intermédiaire, elle aurait un revenu de 4000 francs, ce qui correspond à 80 pour-cent du salaire assuré. Au bout du compte, son revenu augmente de 10 pour-cent.

Un point absolument essentiel pour les personnes à la recherche d’un emploi inscrites au chômage : même dans le cadre du gain intermédiaire, elles ne doivent pas accepter de salaire inférieur aux tarifs d’usage dans la région et la profession concernées. Les dispositions relatives à l’assurance chômage ne les y obligent pas.

Quelqu’un qui accepte malgré tout un salaire inférieur, a au bout du compte un montant moindre dans son porte-monnaie. En effet, dans un tel cas, la caisse de chômage ne calcule pas avec le revenu effectivement perçu, mais avec une rémunération plus élevée, d’usage dans le secteur - même si cette rémunération n’a pas été obtenue. « Mais ces cas sont extrêmement rares », déclare Hansjürg Dolder.

Deuxième avantage : indemnités de chômage plus longues

Un autre avantage des gains intermédiaires réside dans le fait que la personne inscrite au chômage bénéficie plus longtemps des indemnités de chômage. La règle générale est : « Plus vous faites de gains intermédiaires, plus la période pendant laquelle vous aurez droit à des indemnités de chômage sera longue », assure Hansjürg Dolder, responsable de l’office de l’économie et du travail de Bâle-ville.
Dolder confirme que la caisse de chômage table sur un équivalent de 400 jours d’indemnités chômage pendant une durée de deux ans, ce qui correspond à 5 jours d’indemnités chômage par semaine ou, respectivement, 21,7 jours d’indemnités chômage en moyenne par mois. Dans notre cas de figure, ceci signifie :

Salaire assuré   5000 Francs
Indemnités de chômage (80 %) soit   4000 Francs
déduction faite pour cause de GI des indemnités de chômage versées  -2400 Francs
Indemnités de chômage non perçues pour un montant de   1600 Francs
Equivalent à 9 jours d’indemnités chômage à raison de 184 Francs  

La personne à la recherche d’un emploi pourra toucher ultérieurement ces 9 jours d’indemnités chômage dans une période limitée à deux ans. Par conséquent, ceci prolonge la période pendant laquelle l’assuré(e) a droit aux indemnités de chômage de 9 jours, donc de presque deux semaines.

Troisième avantage : plus de références

Une personne réalisant des gains intermédiaires, a droit à un certificat de travail. « Ceci permet aux personnes à la recherche d’un emploi d’acquérir des références supplémentaires grâce aux gains intermédiaires », explique Hansjürg Dolder. De plus, ceci montre à tout employeur potentiel que la personne a la volonté de travailler.

(Wolf Südbeck-Baur / Illustration : Bernd Ege / Adaptation française Giselle Chaumien-Wetterauer, GCW Communications)


Back to top